samedi, juin 17, 2006

Contrairement au CDH, les Ecolos ne demandent pas la démission du bourgmestre

Des pistes pour sortir des affaires

Les Ecolos de Saint-Josse font des propositions pour sortir par le haut de la situation actuelle

SAINT-JOSSE Au lendemain de la demande de démission du bourgmestre socialiste de la commune de Saint-Josse Jean Demannez par le CDH, les Ecolos tenoodois ont appelé hier à un peu de sérénité. "Au-delà des affaires qui secouent Saint-Josse, Ecolo veut présenter des pistes pour sortir de tout cela par le haut, a déclaré hier la députée fédérale et tête de liste Ecolo Zoé Genot. Il faut retrouver son calme pour que Saint-Josse devienne une commune de l'État de droit et non une commune de droite."

Les Ecolos tenoodois s'inscrivent dans le sillage des déclarations que tenait le ministre-président Charles Picqué (PS) dans nos éditions du 14 juin : "Les règles d'attributions des logements dans le cadre des contrats de quartier sont très compliquées, trop compliquées. [...] Il n'est donc parfois pas possible de faire autrement que de déroger à la règle. Il va falloir clarifier les règles via une réforme."

Ecolo se positionne en partenaire potentiel

"Mais ce n'est pas tout, a ajouté le député régional Alain Daems. Il faut aussi clarifier les règles d'attributions des logements communaux. Il faut fixer des listes et tout autre critère pour lever l'opacité qui règne parfois en la matière."

Contrairement au CDH, les Ecolos ne demandent pas la démission du bourgmestre : "S'il faut absolument que Jean Demannez respecte les règles, il faut maintenant repartir de l'avant afin de ne plus commettre les erreurs ou les fautes du passé. Si Ecolo est d'accord avec la politique du bourgmestre qui veut installer des fonctionnaires communaux sur le territoire tenoodois, nous voulons que cela soit fait dans les règles."

En marge de l'appel au calme d'Ecolo, le chef de file MR-LB Jacques Simonet a convoqué un bureau de la régionale libérale lundi soir. "Il faut régler le cas de l'échevin MR Geoffroy Clerckx le plus vite possible." Pour rappel, Jacques Simonet attend de cet échevin qu'il prouve qu'il s'est opposé à l'attribution arbitraire de logements à des proches du collège tenoodois, ce qu'il ne semble pas être capable de faire...

(La Dernière Heure 17/06/2006)

2 Comments:

Anonymous Anonyme said...

"Les Ecolos de Saint-Josse font des propositions pour sortir par le haut de la situation actuelle"

C'est faire peu de cas de la détestation qu'éprouve le bourgmestre envers les écolos !

vendredi, juin 23, 2006 2:46:00 PM  
Blogger Willy_Vanderkeerssen said...

Les Ecolos sont en train d'opérer une courbe rentrante pour faire partie de la prochaine majorité dirait-on !

lundi, juin 26, 2006 9:02:00 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home