mercredi, juin 21, 2006

L'échevin MR fait un petit pas de côté et l'enquête de police se clôture

L'échevin MR fait un petit pas de côté

Geoffroy Clerckx, le seul échevin libéral à Saint-Josse, a été reçu lundi soir par le bureau du MR-LB. Son président, Jacques Simonet, lui a demandé de se défaire de ses compétences en matière de propriétés communales (logement). Il garde les travaux publics, l'informatique ou encore le contentieux.

« Il n'a pas discuté », précise Jacques Simonet.

Mardi, Geoffroy Clerckx envoyait donc un communiqué précisant « s'être fermement opposé lors du collègue du 15 février 2005 aux deux attributions de logements visées dans la presse ».

À savoir les attributions des appartements à un fonctionnaire communal et à la mère d'une échevine, dans le cadre du contrat de quartier Houwaert-Bossuet. Ces personnes n'auraient pas été prioritaires.

Un petit pas de côté, donc, plutôt qu'un geste fort... « Je n'allais quand même pas pendre par les pieds quelqu'un qui n'est que le maillon d'un système », pointe Jacques Simonet.

Dans un précédent communiqué, Geoffroy Clerckx avançait « n'avoir, en six ans, jamais placé aucune personne proche, de quelque manière que ce soit, et désapprouver ce genre de pratique ». Avant d'ajouter que, « seul échevin libéral au sein d'un collège socialiste, qui pourrait croire que j'aurais pu empêcher toute attribution de logement avec laquelle je suis en désaccord ? »

L'échevin n'a toutefois pu prouver s'être opposé en collège aux deux attributions de logements du contrat de quartier. « Au sein du collège de Saint-Josse, seules les décisions sont actées, explique le bourgmestre Jean Demannez. Elles sont prises collégialement. Il n'est pas impossible que Geoffroy Clerckx ait dit qu'il n'était pas chaud, s'il l'a dit et qu'il le croit. Mais ce n'était pas suffisamment marquant. Nous sommes constamment acculés à la pression de gens en difficulté et on ne s'inquiète pas de savoir si c'est la mère ou le père de l'un ou l'autre. »

L'enquête de police se clôture
Jean Demannez attend la lettre de Geoffroy Clerckx faisant part de sa décision. Le collège décidera ensuite qui reprendra la compétence des propriétés communales.

L'enquête de police sur les éventuelles domiciliations fictives des échevins Uyttendaele et Vandenbemden devrait quant à elle se clôturer ce mercredi. « La police administrative me transmettra le rapport, poursuit le bourgmestre. S'il est démontré qu'ils n'habitent pas effectivement la commune, ils seront alors en rupture avec les conditions d'éligibilité. »

Anne-Cécile Huwart
(Le Soir 21/06/2006)

2 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Il aurait été mieux inspiré de démissionner, si d'autres scandales élatent il sera éclaboussé et cette fois définitivement discrédité comme marionnette dont Demannez a tenu les ficelles. Dommage, c'est un type plutôt intelligent, surtout par rapport à des Uyttendaele et des Vandenbemden, ou à des Vandewiele par le passé.

samedi, juin 24, 2006 12:43:00 AM  
Anonymous Anonyme said...

Il parait qu'il a pleuré comme un enfant gâté lorsque Jacques Simonet l'avait enjoint de se retirer de la première place de la liste MR au point de jeter rageusement son GSM à terre !

lundi, juin 26, 2006 8:55:00 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home