jeudi, juillet 27, 2006

Demannez à la tête de la Pyramide des pots de vin ?

Ce serait bien si les autorités de tutelle décident de se pencher sur des frais de voyage du premier magistrat de notre commune. En effet, le voyage à Emirdag en juin 2005 du bourgmestre sortant de Saint-Josse, le "socialiste" Jean Demannez (Liste LB), a été entièrement pris en charge par son ami "homme d'affaires" Mesut Yavas. Ce moustachu est notamment, comme je l'ai indiqué plus bas, le véritable propriétaire de la société Golfimmo (et de la publication, du site internet en turc Belturk, de la salle de mariages Damla, du supermarché Mi-Gros, etc.)

Or, on apprend en lisant le quotidien La Capitale (merci Rachid Z) que la gestion des Pyramides a été "confiée à Golfimmo par échange avec celle de la salle Damla, rue Potagère. Les fêtes et mariages turcs y étaient sources de frictions avec le voisinage, d'où cette proposition d'échange, dit le bourgmestre. La commune reprend ainsi la gestion rue Potagère " en vue d'un centre d'animation européen."

Centre de quoi ? Tant Pyramides que Damla continuent à organiser les mariages en question et c'est même Demannez, lui-même (merci à la troisième traductrice bénévole), qui annonçait la réouverture de la salle Damla au service de la communauté turque pour l'organisation des mariages.

Notez bien que cet échange de bons procédés (une visite électorale à Emirdag avec des publireportages dans la presse turque) pour remerciement se produit seulement quelques mois suivant ce fameux voyage bien arrosé à Emirdag par Mesut Yavas au profit du maïeur Jean Demannez.

D'après certaines sources, Demannez aurait même été jusqu'à séjourner dans l'appartement privé de son jeune homme d'affaires turc. C'est tout simplement scandaleux !!!

A partir de quand, des faveurs octroyées gratuitement en vue de l'obtention de futurs marchés publics ou des concessions peuvent être considérées comme de la corruption active ?


Le mystère de la pyramide turque et du pharaon Demannez - épisodes précédents
  1. 21/07 Décidément, la situation à Saint-Josse ne s’améliore guère, bien au contraire ! (Rachid Z)
  2. 23/07 Une bien étrange affaire de salle de fêtes "non-Turcs s'abstenir" (Frédéric Jottrand)
  3. 25/07 Une société sous-loue une salle communale pour laquelle elle n'a aucune autorisation (Mateusz Kukulka, Laurent Willen)
  4. 27/07 La Pyramide de St Josse à la recherche d'un Pharaon (Thierry Balsat)

1 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Une autre candidate PS de Saint-Josse, Hava Ardiçlik, participait à ce voyage, la deuxième à droite de Demannez sur la deuxième photo. Présente dans un groupe avec deux figures douteuses du "milieu entrepreneurial turc". Tout de même d'étranges fréquentations pour quelqu'un qui travaille depuis près de vingt ans à la police, certes comme "personnel civil" mais la population ne saisit pas vraiment la nuance. Mais après tout le chef de la zone de police vient d'être reconduit pour cinq ans, ses employeurs sont les trois bourgmestres, dont Demannez, et il figure à côté de son employée sur les photos d'un publireportage électoral. Par ailleurs, tout le monde sait que Mme Ardiçlik habite Machelen, mais c'est la... police zonale qui vérifie les domiciles.

jeudi, juillet 27, 2006 9:07:00 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home