dimanche, août 13, 2006

Turpitudes collégiales, (encore une fois) au tour de l'échevine Ilunga...

Un communiqué de presse du conseiller communal indépendant Thierry Balsat nous apprend que ce samedi les locataires d'une maison récemment vendue par Dorah Ilunga, "1ère échevine noire de Belgique" comme annoncé fièrement sur son site, et son (bientôt ou déjà ex-)époux Nicolas De Fotso Tchieneghom, candidat CDH, ont bien failli se retrouver à la rue suite à une embrouille concoctée, semble-t-il, par Madame l'échevine qui aurait faussement informé l'acheteuse que le sort des locataires avait déjà été réglé. La suite sur le blog de Thierry Balsat et sur celui de Rachid Z.

1 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Elle avait déjà réussi à faire entrer sa mère dans un logement communal en 2005, alors que celle-ci n'avait même pas introduit sa demande et qu'elle n'était pas solvable. Et, toujours en 2005, elle était elle-même devenue locataire d'un logement communal, certes rien d'illégal cette fois, mais de pour le moins peu éthique pour une échevine.

dimanche, août 13, 2006 8:25:00 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home