samedi, octobre 07, 2006

Interdit de distribuer des tracts de samedi 22h à dimanche 16h

Bravo à la gouverneure de l'"arrondissement administratif de Bruxelles-Capitale" qui a enfin édicté un arrêté de police clair et précis en matière d'affichage et de distribution de tracts le jour des élections: alors que les fois précédentes il était question de ne pas distribuer à moins de 50 mètres des bureaux de vote, cette fois-ci c'est l'interdiction totale dès ce samedi 22h, et ce jusqu'à la fermeture officielle des bureaux de vote à 16h (fermeture des portes des cours d'école en réalité, ensuite le vote continue pour tous les électeurs qui ont réussi à y entrer avant 16h et qui ne se sont pas découragés de faire la file).
Les contrevenants seront "punis d'un emprisonnement de huit jours à quatorze jours et d'une amende de vingt-six à deux cents francs ou de l'une de ces peines seulement". Il faut multiplier par 200 le montant ("décimes additionnels"), pour faire simple puisque c'est toujours libellé en francs (la loi fixant les peines pour infractions à des arrêtés de gouverneurs date de... 1818 !), on multiplie par 5,5, ce qui donne de 143 euro à 1.100 euro.
Espérons que, pour ce qui concerne Saint-Josse, les directions des commissariats compétents (rue de Bériot et square Victoria Regina) mettront demain pour contrôler le respect de cet arrêté des policiers qui n'auront pas peur de dresser pv à charge de distributeurs de tracts de personnalités politiques locales, voire de les "mettre au trou" s'ils s'obstinent, avec confiscation de tracts à la clé. De tels pv devront évidemment être rédigés tant à charge du distributeur que du bénéficiaire comme "civilement responsable", et les montants des amendes devront dès lors être ajoutés aux dépenses électorales du candidat concerné, comme ce sera déjà le cas pour les petits malins qui ont laissé traîner des remorques ou des camionnettes placardées d'affiches à leur gloire plus de trois heures d'affilée.
Que chaque citoyen soit vigilant et appelle le policier le plus proche pour venir attraper tout contrevenant. Mais pas question de "faire justice" soi-même ! Par contre, rien ne vous empêche de jouer les paparazzi et d'envoyer les photos et vidéos à Monsieur le Procureur du Roi, place des Quatre-Bras, 1000 Bruxelles, en précisant la date, l'heure et l'endroit précis où ils ont été pris, éventuellement le nom du distributeur si vous le connaissez (on est à Saint-Josse, ça ne doit pas être trop difficile), et évidemment le nom du "candidat distribué", le moyen le plus simple pour ça est de prendre un tract avant de prendre la photo ! Vous pouvez envoyer vos photos et vidéos à Saint-Josse News (fjottrand AT yahoo.fr), qui les mettra en ligne, en cachant le visage du contrevenant mais en l'accompagnant du tract concerné !