mardi, novembre 28, 2006

Clerckx continue l'offensive

Jean Demannez trouve son attitude minable. Il regrette que l'échevin libéral laisse tomber sa commune

SAINT-JOSSE Depuis que l'échevin libéral Geoffroy Clerckx a été mis sur la sellette par son chef de file bruxellois Jacques Simonet suite à une affaire d'attribution frauduleuse d'un logement par le Collège de Saint-Josse à un fonctionnaire et à la mère d'une échevine, il se présente comme le chevalier blanc de la commune.

Le 11 novembre dernier, un mariage a été autorisé par le bourgmestre dans les Pyramides de la place Rogier pour aider une famille en plein désarroi. Jean Demannez avait alors prêté la salle gratuitement.

On se rappellera que la société Golfimmo avait outrepassé l'accord qu'elle avait avec la commune en y organisant des soirées sans aucune autorisation. La commune este d'ailleurs en justice. Mais il y avait encore une dizaine de mariages prévus aux Pyramides avant la fin de l'année.

Pour l'échevin, la gratuité n'en était pas une. "Electrabel a confirmé que c'était bien le gérant de Golfimmo qui a demandé de rétablir l'électricité début novembre. Cela combiné au fait que le bourgmestre a été mis au courant que l'électricité avait été rétablie par des personnes étrangères à l'administration avant d'autoriser le mariage gratuitement aux Pyramides confirme que c'est Golfimmo qui a organisé ce mariage et que Demannez le savait très bien..."

Mais il ne s'arrête pas là, Geoffroy Clerckx reproche à Jean Demannez un laxisme flagrant, sous-entendant que le bourgmestre fermerait les yeux. "S'il n'est pas capable ou ne veut pas faire triompher le droit, il faut qu'il s'en aille !"

Jean Demannez, lui, trouve son ex-allié un peu minable. "Qu'il s'occupe de ses compétences. Le plan d'investissement triennal vient d'être refusé par la Région. Il manquait des pièces dans le dossier. S'il avait été attentif, tout se serait bien passé ! En plus, il est gonflé de me faire la morale alors qu'il n'hésite pas à toucher son salaire alors qu'il ne vient plus au Collège." Une plainte est envisagée dans le chef du bourgmestre.

Mateusz Kukulka
(La Dernière Heure 28/11/2006)